Nom de la mission : CCT : Conquérir Cette Table. [pv Lawrence]

 :: Zones Communes :: Parc de la Reine Victoria :: Restaurant Universitaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 9 Aoû - 2:01
Ici
Valérien
Delfry
Conquérir cette Table !

Valérien commençait par détester l’établissement. Quand on avait pris l’habitude de sécher les cours et gouter à la liberté d’avoir un studio seul en se couchant à l’heure qu’on voulait… Le manque de temps pour se distraire le rendait de mauvaise humeur. Vingt-deux heures. Qu’est ce que l’établissement voulait qu’ils fichent entre dix-sept heures trente et vingt-deux heures ? Les boîtes de nuit n’ouvraient généralement qu’à vingt-trois heures ! Pour sur le mode de vie de Valérien en avait sacrément prit un coup. Rien. Le vide. L’abstinence. Raison de mauvaise humeur numéro deux. Raison numéro trois : le fait de devoir prendre à bus quand à Londres il avait tout à portée de main. Oh et raison numéro quatre : il lui fallait un Servant. Se faire punir pour ne pas avoir asservit un de ses camarades seraient d’une douce ironie. Les journées semblaient régler comme des horloges et finalement même la composition exclusivement masculine de l’école n’arrivait pas à lui faire oublier tous ces détails fâcheux.

Les cours passèrent trop longuement comme d’habitude. Il somnolait à moitié les premières heures et faisaient des plans dans sa tête jusqu’à midi. Des plans irréalisables sur comment sortir d’ici. Des plans idiots avec des draps en guise d’échelle, des hélicoptères voulant le repérer et qui sait un bel agent secret venu l’aider à se tirer des griffes de Liberum, un agent que Valérien remercierait comme il se doit dans une chambre d’hôtel luxueuse. Ce n’était pas trop demandé, si ? Tant pis. A douze heures, il était toujours là, pas d’intervention spéciale pour le sauver. Dommage. Avec un léger soupire le jeune homme se rendit au self, profitant de cette trop courte pause. Hélas, il n’était pas le seul étudiant à aller manger et l’endroit fut vite plein. Il dû faire la queue, matant en passant quelques fesses, laissant traîner ses yeux. Décidément, le manque ne lui réussissait pas.

Après s’être choisi des pâtes avec du poisson et une mousse au chocolat en dessert, Valérien avisa une table encore de libre parmi toutes celles de prises et s’y dirigea. Néanmoins, en arrivant à proximité de sa cible, ce n’était visiblement pas le seul à la convoiter…
.


avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Stalker les gens sur internet
Possession : Pas encore ~
Numéro de téléphone : +44 0 08 08 17 14
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 13:45
L'heure du repas ! Enfin ! Mais pourquoi à chaque fois c'était pareil ? L'endroit était bondé. Comme souvent. Comme toujours ais-je même envie de dire. Je soupirais. Cela me désespérait toujours de devoir trouver une place. Même en venant plus tard, c'était parfois galère. Je ne comprenais pas cet engouement. Y avait-il un plat tellement bon que tout le monde venait manger au même moment ? Le directeur pourrait bien penser à faire des aménagements. Ou réglementer un peu mieux les heures de tables. Priorité aux masters. Non ? Ne devrions nous pas être encore plus favorisés ? .... a la réflexion, peut-être pas. Certains pourraient prendre la grosse tête encore plus.

Mais trêve de tergiversions. L'heure de midi était trop brève. Armé de mon plateau, je cherchais une place. J'avais pris de la lasagne et du tiramisu comme dessert. L'odeur, la veille, m'en avait donné envie. Je fis une moue en voyant que personne ne m'avait réservé de place. Merci les potes... Je vous revaudrais ça.
Cela ne faisait rien. Je voyais un endroit qui était libre. Je m'y dirigeais et sans faire attention à ce qui m'entourait, je posais mon plateau sur la table. Voilà. C'était à moi.
Enfin, sans compter le fait que j'étais presque tomber nez à nez avec quelqu'un. Ayant voulu tirer la chaise pour m'installer, je m'étais retrouver fort proche d'un jeune homme plus âgé que moi. Cette soudaine proximité non consentie me fit reculer d'un pas, par surprise. Je fronçais les sourcils. Je ne l'avais pas vu lui. Pourtant ce n'était pas vraiment sa taille qui lui faisait défaut. Même si je le dépasserais puisque que je grandis encore !
J'esquissais un sourire amusé. Le gars à lunettes qui me faisait face me plaisait bien. Rien qu'à sa tête, je pouvais l'affirmer. Certes, il ne m'avait encore rien dit, je ne lui en laissais pas le temps.

-Désolé, cette place est prise maintenant.

Je n'arrivais pas à empêcher ce sourire victorieux de paraître sur mes lèvres. J'avais l'impression d'être un gosse de cinq ans qui venait de gagner le jeu. Mais avais-je vraiment gagné ?
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 19/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Sep - 14:19
Ici
Valérien
Delfry
Conquérir cette Table !

Diantre ! Qui était ce malotru voulant lui ôter la place des mains ? Valérien pris une expression d’extrême contrariété, c’est-à-dire qu’il pinça les lèvres quelques instants en fusillant l’inconnu du regard. Comment osait il afficher ce petit air victorieux alors que le jeune homme était là avant lui ? Ca n’allait pas ce passé comme ça. Néanmoins, commencer les hostilités avec un plateau dans les mains n’était pas chose aisé, il avait une seconde de retard mais ne comptait pas se démonter. Après tout, ce n’était pas monoplace ici. Un sourire mesquin étira les lèvres de Valérien et il posa de fait son plateau en face de l’inconnu avec un ton sans appel, le regardant dans les yeux :

- Accordons nous sur cette égalité.

Tant pis si l’autre ne voulait pas de sa présence, le Master s’inviterait. Un rapide coup d’œil lui appris que l’autre élève avait lui aussi des lunettes, étaient lui aussi un Master et avait un physique musclé avantageux. Un sportif ? Intéressant. Une lueur d’intérêt fourbe passa dans son regard mais il resta tout à fait correct, s’asseyant simplement pour signifier clairement qu’il n’avait pas l’intention d’aller où que ce soit, étalant même ses jambes en dessous la table histoire de prendre de la place. Un petit jeu d’agacement subtil. Il leva son regard sur son rival de table :

- Alors, vous souhaitez rester ici malgré tout ? A moins que ma présence ne vous importune…

Non pas qu’il est l’intention de bouger évidemment. Avec détachement, sans prêter attention au bruit ambiant, Valérien commença de boire son eau tout en le fixant avec un air de défit.
.


avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Stalker les gens sur internet
Possession : Pas encore ~
Numéro de téléphone : +44 0 08 08 17 14
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Oct - 21:18
Heureusement que les regards noirs ne tuaient pas. Sinon, je pense que je serais en train de saigner et de me vider de mon sang. L'autre avait l'air plus que contrarié que j'ai réussi à prendre la place. Il ne garda pas longtemps cet air et changea rapidement d'expression. Je le vis alors poser son plateau pour se mettre en face de la place que j'avais conquise. L'autre s'installa alors, à peu près au même moment que moi. Alors que je voulais m'installer correctement, mes jambes heurtèrent les siennes sous la table. Je fis une moue légère au contact. Et quand je vis l'expression du garçon, je compris. C'était... petit ? Je pensais avoir 5 ans d'âge mental, mais il me battait là, non ? Enfin, s'il étendait ses jambes, je n'avais qu'à écarter les miennes.
C'était avec un sourire maigre que je lui répondis.

-Bien sûr que je vais rester. Il n'y a pas vraiment beaucoup de place ailleurs. Et ta présence m'importunera seulement si tu manges comme un porc.

Mon langage était peut-être trop franc, trop vulgaire. Mais je n'en avais cure. L'autre avait un langage trop soutenu. Pour qui se prenait-il ? Il n'avait que quelques années en plus que moi. Je n'allais certainement pas me laisser intimidé.


-Et sinon, quel est ton nom, mon cher gars aux longues jambes ?


Parce que je sentais bien que j'allais passer le repas avec lui, je me disais que cela serait plus appréciable de savoir son identité pour l'appeler autrement que par des sobriquets ridicules ou trop longs.
Attendant réaction et réponse, je commençais à manger mon plat. C'était que j'avais faim en fait !
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 19/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters x Servants :: Zones Communes :: Parc de la Reine Victoria :: Restaurant Universitaire-