Jeu 30 Mar - 21:49
Servant
Matthew Keynes


Nom: Keynes
Prénom(s): Matthew
Age: 19 ans
Né le: 16.04.1998
Groupe: Servant
Classe: Première année de Licence
Yuti Plisetsky, Yuri On Ice !!

Caractère

Comment me décrire... Ce n'est pas une mince affaire. Tout d'abord, je dirais que je suis assez replié sur moi-même, ce qui me donne un côté introverti. Ce n'est pas depuis toujours, mais seulement depuis l'accident. Je suis devenu plus réservé. Je vais moins vers les autres. Me faire oublier de la masse me convient parfaitement.
Je pense aussi être quelqu'un de calme et posé. J'élève peu la voix et je m'énerve rarement. Seulement en cas de force majeure, c'est-à-dire quand une personne cherche vraiment la petite bête et qu'il me gonfle. En temps normal, j'arrive à garder mon calme mais ça arrive à tout le monde d'exploser quand on est sous pression et qu'un salopard nous fait chier.
J'ai toujours eu un bon feeling avec les gens, en temps normal. Je dois avoir l'air ouvert d'esprit, tolérant et ma sympathie doit également jouer.

Par contre je ne supporte pas qu'on me prenne pour une fille. D'accord, quand on ne me connaît pas, cela peut arriver. Mais avouez que cela devient exaspérant quand on vous le répète pour la énième fois ! Enfin, j'essaie de laisser couler. En montrant que cela me touche, cela fait plaisir aux enquiquineurs. Je me contente alors de sourire et de partir. Parce que oui, je n'aime pas les conflits. J'ai tendance à les fuir plus qu'autre chose. Ce n'est pas que dire les quatre vérités à quelqu'un me dérange mais comme je ne sais pas comment elle va le prendre, je préfère éviter. Surtout dans une dispute.

Je suis assez curieux et m'intéresse à pas mal de choses. J'ai décidé de faire des études de langues, ce qui me fait m'intéresser à la culture des autres. Mon côté artistique aussi joue peut-être mais le dessin restera toujours un hobby. Quant à la danse, je ne pense pas vraiment m'y remettre, ou alors il me faudra une très bonne raison.

Vous le voyez aussi peut-être rien que dans ma manière d'essayer de me décrire mais je suis assez désorganisé. J'ai bien souvent tenté d'avoir de l'ordre mais c'est quand je range mes affaires que je ne les retrouve plus et que je cherche après pendant 3 plombes !

D'ailleurs tant que je parle de ce qui ne va pas dans mon comportement, autant dire que je suis émotif. Sauf que je ne le montre pas. Je n'ai pas envie qu'on me prenne pour une chiffe molle ou pour un faible. Mon physique joue déjà ce rôle pour moi. Mais le surplus d'émotion surgit surtout dans mon sommeil. Quand je rêve, je fais souvent des cauchemars avec des nuits mouvementées à la clef.

Physique

J'aimerais être différent. Mais cela est impossible. J'aimerais être plus grand, avoir plus de carrure mais au lieu de cela, je mesure à peu près le mètre 75. Mon poids n'est pas énorme non plus. Le médecin m'avait même dit de manger plus... Enfin, cela n'est pas le pire. Non, le pire c'est quand on vous prend pour une fille quand on vous regarde de dos. Apparemment j'aurais une allure féminine. Parce que je suis maigre et que ma taille est un peu marquée ?  Ou alors à cause de mes cheveux ?
Oui, ils sont assez longs. Je sais faire une queue ou une sorte de chignon avec. Et aussi, ils sont blonds. Un blond presque platine, la même chevelure que ma mère, mais aux mèches un peu moins fines. Ils me retombent d'ailleurs sur les yeux. Ça gêne mais je ne veux pas couper. À la place, je les mets sur le côté, cachant un oeil plutôt que les deux. Parfois, quand je suis seul, il m'arrive de mettre des barrettes pour les tenir en place et éviter que mes cheveux m'énervent. Je n'aime pas les voir me boucher la vue quand j'étudie ou travaille... Puisque j'ai parlé un peu de mes yeux, ceux-ci ont une légère forme d'amande. Leur couleur est un vert clair que je trouve plus que banal. Le reste de mes traits est assez fins.

Pour ma tenue vestimentaire ? Hé bien l'uniforme de l'école. Ça me parait bizarre d'avoir un uniforme en Licence, mais je ne vais pas me plaindre. Après, j'aime porter les jeans, c'est assez agréable. Comme le fait de trainer en pantalon de pyjama. J'aime leur matière. Sinon, les t-shirts sobres, le noir et certaines chemises me conviennent parfaitement. Oui, je trouve les chemises blanches assez classes. Même si elles sont banales. Après tout, elles sont alors comme moi, non ?

Histoire

-Tu bois encore ?

A peine posée, je regrettais déjà ma question. Bien sûr qu'il buvait encore ! Il était devenu un ivrogne en si peu de temps. Du soir au matin et du matin au soir. Si ce n'était pas un verre, c'était la bouteille. Et quel alcool ? On aurait dit que cela lui importait peu.
N'attendant pas la réponse de mon père, je montais dans ma chambre.

Cela faisait déjà cinq mois que l'accident s'était produit. Avant cela, nous étions une petite famille normale. Pas de problème d'argent, pas de dispute familiale entre les parents, juste avec moi et ma crise d'adolescence. Nous n'habitions pas une grande ville, nous n'allions pas au restaurant, nous avions juste une vie simple. Quand j'y repense maintenant, je me dis que j'étais un imbécile qui ne voyais pas le bonheur juste sous son nez. J'avais toujours voulu partir. Je voulais aller à Londres. Je trouvais cette ville superbe, son architecture, son ambiance, sa foule. Être un perdu dans la masse de la foule ne me dérangeait pas du tout. Mais pourquoi voulais-je partir ? Je ne sais plus. Je sais juste que maintenant c'est pour échapper à ce père qui tombe dans une déchéance sans nom. Apparemment certains s'en remettent, d'autres non.

Entrant dans ma chambre, je refermais la porte et allais me jeter sur mon lit. Il fallait que j'étudie mais je n'en avais pas le courage. Je voulais juste végéter dans mon lit et ne pas me réveiller au matin, rester endormi à jamais. Mais cela était impossible. Je poussais un soupir et fermais les yeux.

Ce qui s'est passé il y a cinq ans fut un tragique accident de la route comme il y en a tant. Je ne connais pas tous les détails mais la seule chose que je sais c'est que ma mère aurait brûlé un feu rouge et serait rentrée en collision avec d'autres utilisateurs de la route. Elle est fut gravement blessée mais les médecins n'avaient pas réussi à la soigner. Je me souviens encore de cette nuit passée à l'hôpital à attendre jusqu'à ce qu'on vienne enfin nous dire que c'était fini. L'incompréhension avait fait place à l'angoisse. Comprendre, c'était comme lui dire définitivement adieu, c'était se mettre en tête qu'on ne la reverrait plus jamais, qu'on n'entendrait plus jamais le son de sa voix. On accusait le coup comme on pouvait. À ce moment-là, je n'avais plus trouvé la force de me rendre en cours. Il m'avait fallu un moment avant d'y retourner et encore, c'était parce que mes amis m'avaient presque forcé la main. Mais ils ont eu raison. J'étais en dernière année de Lycée et je ne pouvais pas me permettre de rater trop les cours. De base je savais qu'on n'avait pas assez de ressources financières pour me payer l'université. Du coup, il me fallait de bonne note pour espérer avoir une bourse.
Enfin, peu de temps après mon retour au cours, mon père reçut une lettre. Et pas une joyeuse. Ma mère était considérée comme fautive dans l'accident qui lui avait coûté la vie. Les autres victimes voulaient que l'on paye ne serait-ce que les frais d'hôpitaux. Si j'avais bien compris ce que m'avait dit mon père sur le moment. Et c'est là que tout s'envenima, qu'il sombra dans l'alcool, que la vie devint simplement horrible. Surtout pour lui.

Autant vous dire que pour moi, ça va peu à peu de mieux en mieux. Je me dis que de toute façon, il n'y a pas moyen d'avoir pire.
Malgré tout je rêve de retourner dans mon enfance. Ma mère était prof de danse et quand j'étais petit, il lui arrivait de me garder avec elle pendant qu'elle donnait cours. C'est ainsi qu'elle commença à m'apprendre. J'aimais beaucoup, surtout au début. Mais à l'adolescence, beaucoup moins. J'avais eu vent de ce que certains autre disaient, comme quoi c'était les filles qui dansaient, pas les garçons. À ce moment-là, j'avais été gêné, j'avais eu honte et je ne voulais plus suivre les cours de danse de ma mère. Elle, elle n'avait pas compris directement. Jusqu'à ce qu'on se dispute et que je lui dise ce que je ressentais presque en criant. Elle avait laissé passer sur le moment pour venir me revoir plus tard, m'assurant que ce n'était en rien une honte mais qu'elle respectait mon choix.

Finalement, je me levais de mon lit et allais à mon bureau. J'allumais la lampe parce qu'il commençait à faire sombre. Le papier et mes crayons traînaient toujours dessus. Je pris une feuille et commençais à dessiner.
Après l'accident, le dessin était devenu mon refuge. Je m'étais beaucoup renfermé sur moi-même et cela me permettait de m'exprimer et d’extérioriser ce que je pouvais ressentir. J'avais commencé à apprendre cet art par moi-même, peu après avoir arrêté la danse. Cela devait peut-être faire 4 ou 5 ans. Je ne me trouvais pas particulièrement doué mais ce n'était pas moche non plus.

...

Les examens étaient finis. J'avais tout réussi mais je ne brillais pas non plus. En soi, c'était compréhensible, je n'avais pas eu le cadre le plus idéal pour me donner à fond. Mais dès la remise des résultats, je tentais de trouver une université qui voudrait bien de moi. La tâche la plus dure. Bien évidemment, je favorisais les envois vers Londres, mais pas seulement là. Et quand je reçu les réponses, je fus déçu. La capitale ne serait pas pour tout de suite. En revanche, une autre université m'avait accepté en son sein. Plutôt éloignée d'ici, mais ce n'était franchement pas plus mal. A la fin de l'été, je me préparais donc à partir avec un certain soulagement jusqu'à ce que j'apprenne sur place le jeu étrange qui s'y déroulait. Dans quoi je m'étais embarqué ? Enfin, ça pouvait peut-être être intéressant... ?

Bleu est le ciel, bleue est la mer, les deux sont un
Pseudo : Nade
Age : 22 ans
Comment tu nous as connu ? Par partenariat ! Je volais de l'un à l'autre retombant chaque jour sur vous...
Autre : ... C'était donc un signe ! Et j'ai craqué à deux jours des vacances de Pâques où je suis censée étudier pour mes examens... Tout va bien se passer ♥

Code by Frosty Blue de never Utopia



avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 30/03/2017
DC : Lawrence Llewellyn
Chambre : 1.6
RPs : En cours :
Aaron
Seraph
Hayden
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Mar - 22:15
Bienvenuuue ♥
Courage pour la suite de ta fiche ♥
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 31 Mar - 9:26
Bienvenue~
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 31 Mar - 9:36
Bienvenuuuuu o/

Bonne fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 14:41
Bienvenue joli garçon ! On va bien s'entendre si tu aimes la danse !
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 9:48
Merci à vous ! ça fait super plaisir ♥

Et voilà, je pense que j'ai fini ma fiche !
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 30/03/2017
DC : Lawrence Llewellyn
Chambre : 1.6
RPs : En cours :
Aaron
Seraph
Hayden
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 12:28

Bravo ^o^

Bienvenue & en espérant que ta fiche soit rapidement validé !

avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 19
DC : Saïph A. Katz
Chambre : 302
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Avr - 14:50



Félicitations !
Une jolie fiche avec une histoire bien triste... Espérons que ce jeune homme trouve sa place dans les couloirs de Liberum!
Liens utiles
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 08/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters x Servants :: Admission au Liberum :: Bureau des Inscriptions :: Fiches Validées-