Mar 21 Mar - 10:52
Servant
Camaël White


Nom: White
Prénom(s): Camaël
Age: 19 ans
Né le: 21.03.1997
Groupe: Servant
Classe: Troisième année de lycée
Abraham Van Helsing, Code:Realize Guardian of rebirth

Caractère

Aller Cam ! Viens te présenter à tes camarades ! Fais pas ton tim… *SBAM* Aïe… t’y vas pas de main morte quand tu frappes… Hein ? Cam ? Déjà parti… *soupire* Bon bah alors c’est moi qui vais parler de lui hein… pas le choix…

Donc… si on commençait par ce qu’il veut bien montrer ? Alors, Cam ne montrera que ses défauts aux autres. Il sera froid, distant, mal aimable, particulièrement têtu et il peut, si on le cherche trop, montrer les crocs et frapper. Oui oui, il sait se montrer violent quand on l’énerve de trop. Quand on le cherche, on le trouve, et quand on le trouve, croyez-moi, ça fait très mal…

Il ne sourit presque jamais, n’aime personne. C’est un peu un ours solitaire. Il est grognon, trèèèèèèèèèèèèès grognon. Il se lève toujours du pied gauche, est un peu trop franc (un peu beaucoup) et n’hésite pas à dire ce qu’il pense cash. Il se fiche de ce que l’on pense de lui et en a absolument rien à faire d’être blessant. Les humains l’ennuient, il n’en aime pas beaucoup, voire aucun. Il ne voit pas l’intérêt d’avoir des amis ou de tomber amoureux.

Cette histoire de master et servant l’énerve au plus haut point. Et à son grand désespoir, malheureusement, c’est un servant et il est à la merci des riches. Être à la merci de quelqu’un… c’est aussi une chose qu’il déteste.

Il a un orgueil et une fierté surdimensionnés. Il est dominé au lit, oui, mais ça il l’avouera jamais et essayera quand même de se faire passer pour dominant juste pour impressionner et dissuader les autres de venir vers lui. Il a aussi une très grande mauvaise foi.

Bon, maintenant, passons au « vrai » lui. La grosse guimauve qui se cache à l’intérieur de ce beau nounours ♥ … il me tuerait s’il m’entendait ~

Enfin bref. Sinon, il est extrêmement timide. Aller vers les autres ? Plutôt mourir. Il a trop peur de se faire rejeter. Il n’a pas une grande confiance en lui et pas une grande estime non plus.
Au fond, c’est un grand romantique, mais il se méfie quand même des relations amoureuses. Il a aussi très peur de se faire abandonner, d’être déçu, c’est la raison pour laquelle il reste un grand solitaire.

Il est doux et affectueux aussi, et très gentil. Il ne sait pas laisser un innocent dans le besoin ou dans le pétrin. Oui, il est altruiste. Vous voyez le lycéen qui s’arrête pour sauver le pauvre chaton abandonné dans un carton sous la pluie alors que tout le monde fait comme s’il n’était pas là ? Eh bah c’est lui.

Même s’il veut faire son dur et tout, il faut savoir qu’il a un petit côté efféminé. Il aime se travestir –quand personne ne regarde- et a des hobbies de filles aussi. Il aime coudre, broder, faire des bijoux, faire des ateliers maquillages, aller dans des salons de thé… enfin, vous voyez le truc. Il a aussi une forte attirance pour les jeux vidéo, mais attention, pas le Assassin’s Creed ou le dernier Dishonored qu’un garçon normal achèterait. Non, lui il aime les otome et les BL games. Ces jeux où vous incarnez une fille ou un homme qui atterrira avec l’un ou l’autre des personnages masculins du jeu avec plus ou moins une bonne fin.

Après il aime le dessin, l’informatique, l’écriture, la lecture (surtout les pièces de théâtre) et le cinéma. Il ADORE apprendre aussi. Il retient tout très rapidement et a une mémoire vraiment extraordinaire. C’est un vrai petit génie.

Oooh, le voilà qui revient. Re Cam… je viens de me prendre un vent… comme d’habitude…

Physique

1m85 pour 77 kilogrammes de muscles, un bon maintient, le dos droit, l’air fier, plein de grâce et de majesté, j’ai nommé Camaël-ch… *SBAM* … Aïe… sérieux Cam… t’abuses… me frapper juste parce que je te décris comme étant un très bel homme bien musclé… soit dit en passant, je sais que tu entretiens cette apparence avec soin en pratiquant une activité physique régulière. Moi ? Te stalker ? Je suis vraiment blessée que tu me crois si perverse... tu me fends le coeur... *verse une larme en regardant son personnage lui tourner le dos pour partir*

Ehm ehm. Donc, le physique de mon « petit » Camaël. Comme dit plus haut, Cam est grand et musclé. La musculation, la natation et toutes sortes de sports différents y passent. Il aime son corps, aussi, il fera tout pour l’embellir et le rendre plus musclé. Il croit que ça dissuade les masters – le naïf – Aaah non j’ai rien dit Cam t’inquiète ~

Son visage, bien que fin et agréable à regarder, est toujours…. Rigide ? Oui, on va dire ça. Il ne sourit jamais… enfin presque – il ne sourit qu’aux animaux – Il a un beau teint blanc caucasien et de magnifiques yeux bleus pouvant paraître légèrement violets à une certaine lumière. Une barrière de verre formée par ses lunettes les cache. Oui, il a de jolies lunettes rectangulaires avec une petite perle violette qui pendouille à droite.

Il a toujours – ou presque – les sourcils froncés, une expression dure sur laquelle tombent quelques mèches blond foncé. Il laisse une mèche plus longue tomber sur le côté gauche de son visage, pour le reste, ce sont de simples cheveux courts en bataille. Il a des anneaux dorés aux oreilles aussi.

Au niveau vestimentaire, eh bien, déjà, il est obligé – le pauvre – de porter l’uniforme scolaire des servants. A son plus grand désespoir, ça fait comme si il portait une affiche « Boursier prolétaire » autour du cou. Le premier qui lui fait une réflexion a intérêt à s’éloigner rapidement. *se masse la joue, ayant fait l’expérience* Il est mignon ce petit – sarcasme –

Habituellement il porte une chemise de la couleur de ses cheveux avec une cravate noire soigneusement nouée autour du col. Par-dessus, il porte un costume kaki rayé de noir dont la veste descend jusqu’à ses cuisses. Il porte une ceinture noire par-dessus. Vient ensuite son manteau bleu-gris, noir et or, puis ses gants noirs, ses grandes bottes noires aussi et… et… et… j’oublie quelque chose… AH OUI ! Sur le revers gauche de son manteau, il a une grosse broche représentant une croix style steam punk d’où pendent la même perle que sur ses lunettes et un petit… truc… en fait, c’est un disque entouré d’un rond.

Voilà voilà ~ maintenant je fuis avant de me faire frapper, encore TT.TT Il est vraiment mignon ce petit ~

Histoire

Un coup de tonnerre… puis un éclair. Tu ouvres faiblement les yeux, grimaçant fortement. Il pleut des cordes, tu es complètement trempé, assit par terre, appuyé à un mur. Inutile de préciser que tu es en très mauvais état, des bleus partout, sans doute un cocard et autres marques de coups. Tu tentes de bouger mais abandonne vite l’idée.

On dirait que tu as encore voulu t’attaquer à plus fort que toi. C’était pour quoi cette fois-ci ?

Tu tournes difficilement la tête vers la voix féminine. Ta belle-sœur est penchée sur toi, ses cheveux volant doucement au vent. Un faible sourire fend ton visage alors qu’elle t’aide comme elle peut à te relever. Tu écartes alors ton manteau, découvrant un chaton agrippé à ton costume avec ses petites griffes.

Comme d’habitude, des petits cons qui voulaient faire du mal à un animal…

La jeune femme sourit, ce sourire que tu voyais sans doute pour la dernière fois. Tu détournes difficilement le regard. Tu savais que l’aimer n’était pas une bonne chose, et pourtant, tu ne pouvais nier tes sentiments.

Pourquoi tu n’es pas avec mon frère ?

Avançant à ton rythme, elle continuait de te soutenir, marquant un temps avant de te répondre.

Parce que je suis ici avec toi. Aussi parce que ton frère a décidé de partir pour le travail.

Tu soupirais, tu ne comprenais pas ton frère aîné. Laisser une aussi belle jeune femme toute seule pour du travail… tu trouvais ça ridicule.

Idiot…


***


Tu es né dans une famille plutôt pauvre. Tes parents avaient déjà eu un fils douze ans avant toi, mais ils étaient heureux de t’avoir, toi et ton jumeau. Ils devaient se serrer la ceinture pour vous élever tous les trois ? Peu leur importait. Ils vous aimaient, et ne rataient pas une occasion de vous le montrer.

Vous avez eu une enfance heureuse. Ton jumeau et toi aviez trouvé un nouveau jeu : faire tourner les autres en bourrique en demandant qui était qui. Tous se trompaient, personne n’arrivait à vous reconnaitre. Vous vous faisiez souvent sermonner par vos instituteurs, de la maternelle au collège vous ne vous êtes jamais lassés de ce jeu. Vous étiez de très bons élèves, mais le comportement n’allait pas avec.

Pendant ces douze années, vous aviez vu votre frère aîné aller à l’université, vos parents ayant dépensé toutes leurs économies pour cela, commençant à en faire d’autres pour vous deux. Et puis, votre frère aîné est revenu, avec une fille de son âge.

Votre seule réaction fut d’essayer d’induire la jeune femme en erreur quant à vos identités. Votre frère en était amoureux ? Il était fiancé ? Peu vous importait. Ton jumeau et toi étiez ancrés dans votre monde, personne n’avait réussi à y pénétrer… sauf votre future belle-sœur, qui vous différenciait à chaque fois. Peu à peu, alors que le mariage se préparait, malgré la différence d’âge, vous tombiez peu à peu amoureux de la jeune femme.

Les jumeaux ressentent les mêmes choses, malheureusement pour vous deux, c’était vrai. La douleur de voir l’objet de votre amour épouser votre frère aîné était deux fois plus forte. Vous ne saviez plus quoi faire. Votre jeu avait cessé, une autre personne était entrée dans votre monde sans le vouloir, vous aviez perdu ce côté enfantin que vous aviez gardé jusque-là.

Mais malgré le lien qui vous unissait, tu ne pouvais pas prévoir ce qui allait suivre…


***


Idiot. Tu t’es bien fait amocher…

Tu souriais doucement en laissant ta belle-sœur te soigner, caressant le chaton avec un regard des plus tendres.

Ce n’est pas de ma faute si certains sont lâches et font du cinq contre un.

Elle te donna une tape sur la tête, te faisant à nouveau grimacer, avant de continuer à te soigner. Tu l’admirais, la dévorais des yeux. Sept ans étaient passés depuis votre première rencontre, et pourtant, tu l’aimais encore, malgré la tragédie d’il y a un an. Tes joues rosirent en croisant le regard émeraude de la jeune femme. Tu détournais à nouveau les yeux, ne sachant où te mettre.

Voilà, c’est terminé. Repose-toi, je préviens tes parents.

Un doux courant d’air parfumé au gingembre se créa quand elle se leva. Tu tournais à nouveau la tête, admirant sa tenue épouser ses formes à chaque pas alors qu’elle se dirigeait vers le téléphone. Un nouveau soupir s’échappa de tes lèvres pendant que le chaton te ronronnait dans les oreilles. Tu fermais doucement les yeux, tu savais que tu devais renoncer, et pourtant, tu n’y parvenais pas…


***


Les années passèrent, ton jumeau et toi aviez toujours les meilleures notes à l’école. On avait beau vous séparer, pensant que vous trichiez, vous restiez toujours les premiers. Mais vos résultats scolaires vous importaient peu. On dit que le temps fait son œuvre, pourtant, il ne l’avait toujours pas fait avec vous. Chaque seconde était un supplice, vous aviez beau essayer, votre amour pour votre belle-sœur grandissait au lieu de s’éteindre.

Vous étiez en troisième année de lycée, c’était un de ces rares moments où vous étiez séparés. Pour ta part, tu voulais obtenir une bourse pour l’établissement Liberum. Il semblait avoir une bonne réputation à tes yeux, alors tu pensais qu’avec ton jumeau et toi seriez bien là-bas… sans savoir que tu serais seul à y entrer. Tu sentais d’un seul coup ton cœur se déchirer, une douleur indescriptible te prenait.

Tu savais que cela venait de ton jumeau. Tu commençais à le chercher, à l’appeler. Pourquoi ne pas vous servir de ce lien qui relie les jumeaux ? C’était là qu’était le problème. Tu ne sentais plus ce lien, et c’était bien ce qui te paniquais. Tu prévenais tout le monde, de plus en plus inquiet. Tu avais cherché partout où vous alliez autrefois, sans rien trouver. Finalement, tes parents t’appelèrent. Tu restais planté là, en pleine rue, ton portable tombant au sol alors que tes jambes te lâchaient. Tu hurlais, de douleur, de tristesse, de colère envers ton jumeau qui avait décidé de mettre fin à ses jours. Comment avait-il pu te faire cela ? Comment avait-il pu t’abandonner ?

Des gens essayèrent de te soulever, mais tu te débattais, hurlant ta colère, éclatant en sanglots, maudissant tout ce que tu pouvais maudire. Ce furent les policiers qui t’arrêtèrent ce jour-là, afin que tu ne te fasses pas mal et que tu ne sois pas un danger pour les autres.


***


Cam, je vais aller chercher ton frère aîné. Sa voiture est tombée en panne et son vol a été annulé. Je peux te laisser seul avec le chat ?

Tu souriais une nouvelle fois à la jeune femme.

T’en fais pas pour moi, dépêche-toi d’aller le retrouver.

La jeune femme sourit et vint déposer un tendre baiser sur ton front.

Sois sage.


***


L’enterrement de ton jumeau fut plus difficile que tu ne le pensais. Tu avais perdu la moitié de toi-même, tu n’étais plus qu’une demi-vie. A seulement dix-huit ans, tu ne voyais plus d’intérêt à la vie. Tu aimais toujours ta belle-sœur, malheureusement, tu avais perdu ta moitié, qu’est-ce qu’il te restait exactement sur cette terre ?

Cam, je suis sincèrement désolée…

Les bras fins et aimants de ta belle-sœur t’entourèrent, apaisant un peu ta douleur. Une nouvelle larme coula le long de ta joue alors que tu profitais de cette étreinte si réconfortante.

Qu’est-ce qui me reste ?

La jeune femme déposa un baiser tendre sur ta joue, souriant gentiment.

Beaucoup de choses, la vie pour commencer, et un avenir. Si tu veux que ton frère soit fier de toi, alors obtiens cette bourse pour l’université que tu vises, et construis-toi un bel avenir.

Ce furent des paroles qui t’aidèrent, qui te motivèrent. Tu avais redoublé, n’étant psychologiquement pas apte à obtenir ton diplôme. Néanmoins, l’établissement Liberum avait accepté de te prendre, tu avais réussi à obtenir ta bourse. L’avenir te souriait à nouveau, petit à petit, tu sortais de ton deuil et tu parvenais à t’ouvrir à nouveau à la vie.


***


Tu grondais en entendant le téléphone sonner. Tu te levais, allant décrocher, avec un ton mal aimable, comme d’habitude.

Allô ?!

Une voix demanda tes parents.

Ils ne sont pas là, mais je suis leur fils. Qu’est ce qui se passe ?

C’était la seconde fois que l’on t’annonçait une mauvaise nouvelle par téléphone.

Je vois… je vais les prévenir…

Tu raccrochais. Aucune larme ne coula sur ton visage, mais tu avais mal, très mal. Ton frère et son épouse avaient eu un accident de voiture, et aucun des deux ne s’en était sorti. Tu prévenais tes parents, les rejoignant pour reconnaitre les corps. Toujours aucune larme, tu ne parvenais pas à pleurer, tu ne parvenais pas à réaliser.

L’enterrement se fit rapidement, et tu ne parvenais toujours pas à pleurer la femme que tu aimais et ton frère. Comme si la mort de ton jumeau t’avait vacciné. Les paroles de ta belle-sœur ce jour-là te revinrent en mémoire. Tu ne devais pas t’apitoyer… tu devais te montrer fort.

C’est donc avec un bandeau noir au bras, signifiant ton deuil, que tu fis ta rentrée à Liberum. Tu y découvris ce jeu idiot de « servants et masters ». Peu t’importait, au fond, ça ne te concernait pas plus que ça. Tout ce que tu voulais, c’était que l’on te foute la paix et terminer tes études.

A tes yeux, le reste n’est que secondaire…

Notre projet est l'esclave de la mémoire. Mais nos résolutions souvent se brisent vite
Pseudo : Tamina Sinji
Age : majeure et vaccinée
Comment tu nous as connu ? Copine ‘^’
Autre : Vive les cookies ♥

Code by Frosty Blue de never Utopia



avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2017
Age : 19
Emploi/loisirs : Lycéen...
Chambre : 3-0
Possédé par : Aaron F. Kirillovski
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 15:27
Bienvenuuuuuuuuuuu o/
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 16:15
Bienvenue à toi !
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 23
Emploi/loisirs : Surveillant
DC : Keith G. Riddle / Wayne Dilworth
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 17:45

Bon courage pour cette fiche déjà bien avancée :)
En espérant que tu te plaise ici ♥
avatar
Messages : 117
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 19
DC : Saïph A. Katz
Chambre : 302
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 20:10
Merci beaucoup ♥

J'ai terminé, je laisse ma fiche entre les mains expertes des admins et attends vos reproches -ou compliments- //va se cacher//
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2017
Age : 19
Emploi/loisirs : Lycéen...
Chambre : 3-0
Possédé par : Aaron F. Kirillovski
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Mar - 14:08
Bienvenuuue ♥
J'aime beaucoup ton avatar *^*
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Mar - 14:27
Merci beaucoup ♥
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2017
Age : 19
Emploi/loisirs : Lycéen...
Chambre : 3-0
Possédé par : Aaron F. Kirillovski
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Mar - 16:59



Félicitations !
Une histoire bien triste pour se pauvre Camaël... Mais quelqu'un trouvera bien un moyen de briser la carapace en chocolat de ce petit ours en guimauve pour lui faire voir que la vie est belle !
Aller, plus que quelques formalités et tu pourras arpenter librement les couloirs de Liberum !
Liens utiles
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 08/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters x Servants :: Admission au Liberum :: Bureau des Inscriptions :: Fiches Validées-